Vous êtes ici

douceur et émotions

Le cerisier fleurit majestueusement, puis il verdit sous ses feuilles foisonnantes. Celles-ci tombent, balayées par les vents et les branches nues du cerisier tremblent sous les bourrasques hivernales. Avec cet arbre changeant au gré des saisons et qui nous est donné comme un fil conducteur, Sentarô confectionne des pâtisseries japonaises, les dorayaki. Non sans réticence, Sentarô embauche une vieille femme, Tokue, aux doigts difformes mais qui excellent dans la confection de la pâte de haricots nécessaire pour farcir les dorayaki. Tokue tente avec beaucoup de douceur de faire comprendre à Sentarô l'importance de mettre du coeur à l'ouvrage dans sa confection des pâtisseries. Les petits dialogues qui s'instaurent au début entre ces deux êtres sont très pauvres et débordent de silences, de crainte de trop en dire. Et puis, ils se dévoilent avec beaucoup d'émotions. L'exclusion, le regard des autres, le mal-être sont abordés avec beaucoup de retenu. C'est beau, tendre, plein de douceur et d'émotions.
Les Délices de Tokyo - Prix des Lecteurs 2017

Les Délices de Tokyo - Prix des Lecteurs 2017

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté...
Date de parution: 
03/05/2017
Littérature
Prix des lecteurs
6,90 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Samantha Bailly sera à la librairie le Hall du Livre à Nancy (54) ce 18 novembre, de 15h à 18h.C'est l'occasion pour vous de la rencontrer...
Frédéric Lenoir vous propose d'assister à ses conférences dans toute la France, mais également en Belgique et en Suisse.
Retrouvez les...
Sylvain Maurice, metteur en scène et directeur du Centre Dramatique de Sartrouville, adapte la 7e fonction du langage de Laurent Binet du...
Toute l'actualité