Vous êtes ici

La guerre à la lumière de l'innocence de l'enfance...

Certaines époques soient propices à l’écriture et l’imagination, et à n’en pas douter la seconde guerre mondiale fait partie de celles-ci. Pour avoir lu énormément de livres se déroulant sur le terreau fertile des guerres, je dis reconnaitre que celui-ci est d’excellente facture. Ce ne fut néanmoins pas le coup de cœur espéré par la présence en évidence dans la présentation du prix Pulitzer gagné par l’auteur. Dans ce roman il est question comme son titre l’annonce de lumière. Une lumière qui fait défaut à la jeune Marie-Laure qui ne pourra plus jamais la voir une fois sa cécité définitivement installée. Une mise en lumière de ceux qui se cachent pour combattre les nazis partout en Europe que Werner parvient par la grâce des ondes radiophoniques à débusquer. La lumière chatoyante dont brille un diamant aux propriétés quasi maléfiques qui viendra tel un trait d’union réunir ces deux enfants que tout oppose. L’histoire suit donc ces deux protagonistes qui chacun selon son camp vivra les affres et la débâcle de la guerre. Après avoir échappé de justesse à l’arrivée des nazis sur Paris, Marie Laure trouvera refuge dans la maison familiale de St Malo où elle devra réussir à s’adapter à une nouvelle vie, une nouvelle ville et composer avec la disparition de ce père qui l’aura protégée jusque dans ces derniers mots. Quant à Werner, comme tant d’allemands de l’après première guerre mondiale, il grandit dans un pays qui a érigé sa revanche en objectif ultime. Orphelin, il n’aura pas d’autre choix que d’être embrigadé dans l’armée allemande mais devra son relatif salut à ses formidables capacités dans le domaine des transmissions radios. Deux enfants emportés par la folie meurtrière de cette guerre qui de chapitre en chapitre se rapprocheront à la fois physiquement mais aussi émotionnellement. Éprouvant tous deux incompréhension & révolte face à l’absurdité et la folie meurtrière qui s’abattent sur leurs pays respectifs, ils résisteront chacun à leur façon à l’ennemi qui au final s’avérera commun.
Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Toute la lumière que nous ne pouvons voir possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l'Occupation à l'effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros...
Date de parution: 
28/09/2016
Littérature
Prix littéraire
8,90 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Dès le 13 décembre, vous pourrez retrouver dans vos salles de cinéma l'adaptation du célèbre roman d'Agatha Christie, "Le crime de l'...
Mardi 12 décembre aura lieu à l’Institut hongrois une soirée Magda Szabo, à l’occasion du centenaire de sa naissance.Sont prévus...
Aurélie Valognes vous donne rendez-vous mardi 12 décembre à 18h sur la page Facebook Hachette France pour échanger avec vous autour de ses...
Toute l'actualité