Vous êtes ici

Un monument de finesse sur un sujet ô combien complexe...

Il y a des nuits où le sommeil ne vient pas et à force on tend machinalement la main vers la pile de livres qui attendaient sagement leur tour... Et puis quelques pages et quelques heures plus tard, les choses s'inversent et par la grâce d'un livre on en arrive à lutter contre le félon sommeil qui voudrait nous arracher à une merveille d'écriture... Ahlam, premier roman du juge anti-terroriste Marc Trevidic, est de ces livres qu'on démarre et qu'on ne lâche plus jusqu'à la dernière page espérant naïvement que le destin littéraire épargnera des personnages à qui on s'attache indéfectiblement. Le roman a pris le nom d'Ahlam, l'héroïne tunisienne mais il aurait tout autant pu prendre celui d'Issam, son frère par qui le malheur arrivera. Et par ses errements et son ignorance se fissurera inéluctablement la parenthèse enchantée née de l'amitié entre Paul, peintre français mondialement connu et la famille de l'humble Farhat, paisible pêcheurs de la petite île de Kerkennah. Comme dans une mise en abime, on assiste alors à l'effondrement de la société civile tunisienne dont la pacifique révolution de jasmin se verra confisquée par les opportunistes extrémismes religieux . In fine se dresseront l'une contre l'autre les visions du monde d'enfants qui devenus adultes choisiront des routes diamétralement opposées... l'art contre l'obscurantisme, l'homme contre la femme, le laïc contre l'intégriste, la haine aveuglante contre l'amour impuissant, le courage inconscient contre la veule lâcheté... Marc Trevidic réussit le tour de force d'écrire un roman humain et passionnant tout en s'appuyant sur d'incontestables connaissances sur le processus de radicalisation islamiste. Bien entendu je ne vous dévoilerai pas la fin mais je vous encourage sincèrement à vous plonger dans ce superbe roman qui réussit à n'être ni manichéen ni moralisateur.
Ahlam

Ahlam

Lorsque Paul Arezzo, célèbre peintre français, débarque aux Kerkennah en 2000, l’archipel tunisien est un petit paradis. L’artiste s’y installe  et noue une forte amitié avec la famille de Farhat, un pêcheur, particulièrement avec Issam et Ahlam, ses enfants...
Date de parution: 
11/01/2017
Littérature
7,10 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Le 25 OCTOBRE, Ian Manook sera en direct sur Facebook
Interview par Mélie à 19h30
Découvrez notre sélection pour le mois de l'Imaginaire sur le thème "Un pont entre les mondes" !http://www.livredepoche.com/mini-site/...
Découvrez dès aujourd'hui notre nouvelle fiche pédagogique sur "Les Fourberies de Scapin", par Molière.L’étude de la comédie de Molière...
Toute l'actualité